Personnalisez Salesforce pour les gestionnaires de fonds

Personnalisez Salesforce pour les gestionnaires de fonds
4.9 (98%) 32 votes
 

La plate-forme Salesforce est un outil précieux pour les gestionnaires de fonds qui cherchent à simplifier le financement, à gérer plus efficacement leurs portefeuilles d’investissement et à obtenir un avantage concurrentiel sur la concurrence. Comment les gestionnaires de fonds peuvent-ils tirer le meilleur parti de la plateforme peut être une décision compliquée.

Quels sont les problèmes liés à l’utilisation de Salesforce prêt à l’emploi pour la gestion de fonds?

Lors de l’utilisation de Salesforce pour la gestion de fonds, le problème le plus courant est que les gestionnaires de fonds paient souvent trop cher les licences. Salesforce Sales Cloud est conçu pour les organisations ayant des workflows traditionnels de vente et d’assistance client (tels que la gestion des prospects, des opportunités et des demandes d’assistance), et ces workflows n’ont tout simplement pas la fonctionnalité conçue pour les gestionnaires de fonds de capital-investissement ou les gestionnaires de fonds de capital-risque. Par conséquent, bien que Salesforce soit une plate-forme très flexible, l’utilisation de Salesforce prête à l’emploi amène généralement les utilisateurs à abandonner les fonctionnalités de vente et de support pour lesquelles ils paient et à utiliser des objets personnalisés à partir de zéro. Si le client s’engage à implémenter Salesforce par lui-même, l’utilisation d’une licence de plate-forme au lieu d’une licence complète de Sales Cloud ou Support Cloud est une option efficace et rentable car le prix de la licence de plate-forme est inférieur et n’inclut pas le Private Equity ou Venture Fonction. Les gestionnaires de fonds de capital abandonnent généralement encore.

Modèle Salesforce Private Equity / Venture Capital

Salesforce offre une option pour les gestionnaires d’actifs alternatifs qui souhaitent utiliser Salesforce et disposent de fonctionnalités adaptées à leur secteur: le modèle d’investissement en capital-investissement / capital-risque Salesforce. Ce modèle est plus utile que Salesforce standard et peut être utilisé pour la gestion de fonds, mais malheureusement, le modèle de capital-investissement / capital-risque n’est pas un produit de croissance ou de développement; Salesforce n’a pas montré d’engagement dans le développement de produits ou support, de sorte que les utilisateurs du modèle comptent généralement sur eux-mêmes pour l’amélioration, le support et la maintenance. En fin de compte, le modèle peut être une bonne description de la façon de personnaliser, mais le manque de support Salesforce ne peut pas fournir efficacement des services aux gestionnaires de fonds.

Les dangers liés à l’utilisation de Salesforce pour créer votre propre base de données

Comme Salesforce est une plate-forme si flexible, il est certainement possible de créer une base de données et une structure de données pour représenter le flux de travail inhérent à la collecte de fonds, à la gestion des commanditaires, à la gestion des investisseurs, au suivi des transactions et à la gestion de portefeuille. Salesforce est fourni avec un ensemble complet d’outils qui permettent aux utilisateurs de créer des tables de base de données pour stocker des informations d’une manière pertinente et avantageuse pour les gestionnaires de fonds. En outre, les fonctionnalités de flux de travail peuvent automatiser les processus, et les utilisateurs plus avancés peuvent utiliser le code Apex et Visualforce pour personnaliser davantage leurs systèmes, ce qui se traduit par une sortie dynamique plus dynamique que Salesforce prête à l’emploi.

Le principal obstacle à l’auto-implémentation de Salesforce pour la gestion des fonds est de décider comment organiser les données. Avant de commencer à construire le système, il est très important d’avoir une bonne compréhension de la manière de modéliser l’entreprise et de créer des tables dans la base de données pour représenter le modèle. Par exemple, certaines organisations peuvent investir à partir d’un pool de capital distinct, tandis que certaines organisations peuvent ne disposer que d’un seul pool de capital; certaines organisations peuvent faire un seul investissement et certaines organisations peuvent participer à des investissements ultérieurs; et certaines organisations souhaiteront envisager des investissements antérieurs. Activités de financement ou rondes pour mener une évaluation complète. Par conséquent, le processus de création d’une base de données devient un exercice de modélisation de la structure de données qui représente l’entreprise.

Pour les gestionnaires de fonds, ce n’est certainement pas impossible. Cependant, la création d’un modèle relationnel véritablement extensible nécessite un aperçu du fonctionnement de la base de données et une certaine compréhension des données que les utilisateurs souhaitent finalement voir dans l’interface utilisateur et les rapports.

L’auto-actualisation propose également la décision classique de dépenses informatiques «construire et acheter». Salesforce est évidemment une plate-forme très flexible qui ne nécessite pas de connaissances techniques approfondies pour créer presque tous les modèles de base de données requis. Par conséquent, en l’absence de temps et d’intérêt, il est tout à fait possible de construire un outil de gestion de fonds très utile dans Salesforce.

Avant de décider de créer leur propre système, les gestionnaires de fonds doivent répondre à de nombreuses questions. Ces questions comprennent qui soutiendra le système, qui maintiendra le système et comment il continuera de croître et de se développer. Il y a aussi la question de ce qui se passe une fois que les employés qui soutiennent et maintiennent le système quittent finalement l’organisation. Si un plan clair n’est pas établi pour prendre en charge et maintenir le système, un système avec des licences bon marché et une mise en œuvre bon marché peut devenir très coûteux plus tard dans le cycle de vie de la solution.



Source by Jeff A Vahrenwald