Obtention de prêts non garantis pour mauvaise gestion de crédit: la solution parfaite

Obtention de prêts non garantis pour mauvaise gestion de crédit: la solution parfaite
4.9 (98%) 32 votes
 

Il fut un temps où les prêteurs rejetaient les demandes de prêt de candidats dont la cote de crédit était médiocre. Ils diront que le risque est trop élevé et que les taux d’intérêt rendront le taux de remboursement trop élevé. Mais en fait, l’obtention de prêts non garantis aux fins de mauvaise gestion de crédit peut parfaitement résoudre les problèmes financiers.

S’il est vrai que l’approbation des prêts sans garantie n’est pas toujours une tâche facile, il existe certaines raisons pour lesquelles les prêteurs sont prêts à profiter de la suspicion. L’un d’eux est le but du prêt, mais il est entendu que les candidats qui tentent de rétablir leur situation financière seront des emprunteurs fiables.

Bien entendu, cela ne signifie pas que les prêts non garantis sont faciles à obtenir si l’objectif déclaré est admirable. Il y a un ensemble de critères à respecter, et s’il n’est pas satisfait, il ne sera pas approuvé.

Prêts non garantis et garantis

Si vous ne savez pas quelle est la différence entre les prêts non garantis et les prêts garantis, tout dépend de la disponibilité des garanties. Si l’emprunteur ne rembourse pas le prêt, il fournira des articles de valeur en guise de compensation. Surtout pour les emprunteurs à mauvais crédit, l’obtention de prêts non garantis peut être difficile car aucune garantie n’est fournie.

Le plus gros problème est de trouver des projets de même valeur que le prêt proposé. Si vous avez besoin d’une grosse somme d’argent, telle que 25 000 USD, vous avez besoin d’un ou plusieurs articles d’une valeur de 25 000 USD. Pour de nombreuses personnes ayant des antécédents de crédit médiocres, il n’y a presque aucune propriété de cette valeur.

L’obtention d’une approbation sans garantie convainc uniquement le prêteur que son investissement est sûr, ce qui peut être réalisé par d’autres moyens. La preuve de revenu n’est que l’un d’entre eux, mais ce n’est pas toujours l’affirmative nécessaire pour déterminer la transaction de prêts non garantis.

Améliorer l’application

Il n’est pas difficile de renforcer la demande de prêt non garanti pour la mauvaise gestion de crédit. Comme mentionné précédemment, le fait que le but des prêts soit de contrôler la situation financière est un aspect positif. Il convainc le prêteur que le demandeur est une personne responsable par nature et souhaite restaurer sa situation financière.

Cependant, si cela ne suffit pas, il est difficile pour les prêteurs d’ignorer l’ajout de cosignataires à la demande. Le client offre une garantie que même si l’emprunteur n’est pas en mesure de rembourser, il peut toujours rembourser mensuellement. Ceci est préférable car les garanties amènent le travail fastidieux de transformer les garanties en espèces. Par conséquent, si un cosignataire est ajouté, il peut être approuvé sans garantie.

D’autres façons d’apporter des améliorations comprennent la souscription d’un petit montant de prêts non garantis pour aider à effacer certaines dettes, établissant ainsi une cote de crédit inférieure de cette manière. Il faudra un certain temps pour entrer en vigueur, et 4 ou 5 prêts sur salaire peuvent être nécessaires sur une période de 6 ou 8 mois.

Conditions attendues

Lors de la demande d’approbation, les conditions des prêts non garantis de mauvaise qualité peuvent avoir un impact. Il faut généralement un gros prêt pour vraiment changer le profil de crédit. Lorsqu’ils demandent une approbation sans garantie, la plupart des prêteurs ont des limites comprises entre 10 000 $ et 25 000 $.

Cependant, une fois que les critères de base (tels que l’âge, la preuve de revenu et la capacité de payer) sont remplis, la demande de prêt non garanti aura au moins une base solide.



Source by Joycelyn Crawford